A propos du spectacle "Le fulgurant"

Note d'intention

Depuis 23 ans, je me consacre à transmettre une infime partie du patrimoine culturel oral haïtien et caribéen, en France , dans les pays francophones ainsi que dans d’autres pays tels que l’Italie, l’Espagne, le pays de Galles, Cuba, Les États –Unis, le Mexique, les petites Antilles anglophones, le Kenya…

 

Le Fulgurant est le résultat de ces années d’expérimentation et d’approche progressive : c’est une oeuvre de maturité.

 

Ce récit plonge ses racines dans l’inconscient collectif de mes ancêtres africains qui traversèrent un océan hostile pour être déportés et réduits en esclavage sur les terres d’Amérique.

Nus et désespérés, ils n’emportaient pour tout bagage que leurs interprétations animistes de l’univers, la croyance en leurs dieux, le respect de valeurs et de savoir-faire ancestraux.

Arrivés dans cette région d’Amérique sujette aux pires catastrophes naturelles qu’est la Caraïbe, ils furent témoins de l’extermination des amérindiens et subirent le choc violent de la confrontation à l’univers mental des conquérants occidentaux, des sévices que ceux-ci leur infligèrent et des justifications civilisatrices qu’ils invoquèrent.

Dans ce contexte d’injustice et d’arbitraire, la plupart d’entre eux sauront vaillamment faire front en construisant, avec la force du désespoir, des « ponts » linguistiques, culturels et religieux entre l’Afrique et leur nouveau monde : de nouvelles langues, de nouvelles musiques, un syncrétisme religieux…

 

Le Fulgurant est l’expression de ces chocs violents et féconds qui donneront naissance à cette mosaïque culturelle qui nous caractérise, nous les gens de la Caraïbe.

Sur ces îles régulièrement ravagées par des ouragans, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et des insurrections sanglantes, des figures emblématiques émergèrent, porte-parole des dieux, de la nature et des esclaves n’aspirant qu’à voir enfin la lumière.

 

Mais Le Fulgurant est aussi l’expression du monde contemporain, sujet lui aussi, aux violences les plus terrifiantes : exterminations ethniques, migrations massives vers la mort, guerres, coups d’états, révolutions, épidémies, perte de racines et de spiritualité, rupture avec les ancêtres, gommage de pans entiers de l’histoire, oubli ou mépris des principes fondamentaux de la vie.

Qui sont les héros de ce monde ? Vers quelles figures emblématiques pouvons-nous aujourd’hui nous tourner ?

Quant à la nature, on fait fi de ses pleurs, de ses messages, de ses menaces.

 

Comme en écho à nos aspirations les pour construire un monde meilleur, Le Fulgurant, est un héros qui menace, tonne, combat toutes formes d’arbitraire et d’injustice.

Il traduit notre volonté de redonner à l’être humain sa dignité et son intégrité, de recréer les conditions d’une vie respectueuse de notre environnement et d’une relation harmonieuse avec nos anciens, nos descendants et nos congénères, proches et différents.

 

Le Fulgurant est donc un travail de mémoire qui s’inscrit tout naturellement dans le cadre de la célébration de l’abolition de l’esclavage du 10 mai 2007.

 

Mais Le Fulgurant est aussi un spectacle d’actualité qui trouvera un public réceptif dans les mois et les années à venir : construit à partir de deux grands récits fondateurs de la Caraïbe, il transmet des valeurs et une culture de la création, de quoi donner du sens et de l’espoir à notre monde qui subit de plein fouet le choc des courants migratoires et la nécessité d’un partage multiculturel.

 

Ma Compagnie, Ti Moun Fou, se tient à votre disposition pour toute information complémentaire et moi-même serai très heureuse de vous en reparler de vive voix.

Avec toutes mes amitiés et mes vœux de bonne année.

 

Mimi Barthélémy
 
Conception / Réalisation : orfaon.net © Compagnie Ti Moun Fou - 2004-2017